Nos grands patrons ces assistés

Publié le par Oui-mais

Les grands patrons français sont des grands assistés. Pour pas que le bon peuple le remarque, ils disent que les employées et les chômeurs sont des assistés qui feraient bien de travailler pour gagner leur vie. D’ailleurs, ceux qui ont un emploi sont trop chers, ils devraient accepter une baisse de leurs salaires, dans ce cas le patron sera gentil et ne licenciera pas. - Par contre, ce même patron qui a fait un travail plutôt médiocre l’année précédent mérite une bonne augmentation de salaire. Vous comprenez, pour qu’il travaille mieux dans l’année à venir faut le motiver un peu. En plus, si l’état envisagerait une augmentation des impôts des hauts revenus, ils quitteront tous la France.
Depuis quelques temps, j’ai vu de plus en plus d’articles et j’ai aussi eu d’autres informations qui contredisent l’ensemble du discours.


1) Les patrons quittent tous la France? Vraiment? Comment cela se fait-il alors que des patrons suisses habitent en France et qu’une entreprise suisse qui cherche un investisseur a du mal à en trouver? Il faut savoir, qu’au moins un des dirigeants d’une entreprise suisse doit habiter ce beau pays, et les investisseurs intéressés n’ont aucune envie de le faire, ils sont très bien en France. - La France compte le plus de millionnaire en Europe Lire aussi “Exode fiscal des riches : le gros pipotage


2) Travailler plus pour gagner moins. Vous connaissez sûrement tous quelqu’un qui a déjà dit, “pour ce salaire de misère, je ne me crèverai pas le c...” Une étude le prouve Wayne Cascio (Etats-Unis) a comparé les magasin Walmart “Sam’s Club” où les employés sont mal payés et ont peu d’avantages style complémentaire santé et les magasins Costco qui d’après des analystes Goldman&Sachs payent trop bien les employés. Résultat, celui qui paie mieux est gagnant financièrement parlant. En effet, si l’on est mal payé on cherche ailleurs et part, donc l’entreprise doit embaucher un remplaçant, passer des entretiens d’embauche, faire une formation minimale etc. cela a un coût. Résultat: le coût de la main d’œuvre est plus élevé dans l’entreprise qui paie moins! “Une entreprise qui offre des salaires plus élevés accroît la fidélité et la productivité de ses employés… ce qui compense largement ce surcoût.” (lire Moins payer ses salariés ne permet pas forcément de réduire ses coûts)
J’ai parlé de l’étude à ma source habituelle pour les questions économiques. Réponse: Mais c’est connu depuis des années, je pourrais te trouver des source d’il y a quatre ou cinq ans! Ma conclusions personnelle, chez Goldman-Sachs travaillent des incompétents qui gagnent beaucoup trop pour ce qu’il font.


3) L’assistanat des patrons.
A - La fraude à l’urssaf, c’est à dire, sur le bulletin de salaire vous voyez toutes les lignes "charges patronales". C’est inscrit, mais ils ont “oublié” de payer. Et bizarrement, si l’urssaf envoie l’huissier directe s’il s’agit d’un petit patron, pour les plus gros, on ferme les yeux, c’est l’ensemble des salariés qui doit palier, et donc payer. (15 à 20 milliards d’euros (source))
B - les stages. C’est tout bénéfice pour l’employeur, le stagiaire fait souvent le travail d’un employé qualifié. Je connais le cas d’un jeune homme, étudiant en informatique, qui pour le stage obligatoire pendant l’année universitaire a travaillé, avec d’autre stagiaires sur la hotline d’une grande entreprise. Après quelques jours le responsables était parti en vacances (mois d’août oblige), les stagiaires ont fait le boulot d’employés qualifiés pour une petite “prime” d’environ 300 (trois cent) euros. Autre cas: un chômeur assez âgé en “formation de remotivation” qui a fait un stage dans l’agro-alimentaire - à refaire la peinture et les plâtres de l’entreprise. Tout bénéfice, là aussi une caisse des chômeurs paie la rénovation d’une entreprise privée. Ils étaient content du boulot, mais bien sûr il n’y a pas d’emploi à la clé.
Mais les plus gros arnaqueurs et donc assistés de fait, de la France sont les entreprises de la grande distribution. Déjà vers 1994, j’avais entendu par les gens concernés, que Carrefour faisait faire le travail d’une caissière à des “stagiaires”, qui espéraient être pris en fixe par la suite. Je croyais que l’inspection du travail avait interdit le système. Je me suis trompée. Bénéfice net du groupe Carrefour en 2011, 371 million €.

Dernier cas entendu, cette fois chez Auchan: il y a une annonce qu’Auchan cherche des caissières en CDD de 6 mois. Après l’entretien j’ai demandé des nouvelles à la candidate. Réponse “C’était une arnaque!” (Une arnaque d’usurpation de nom?, pire une arnaque d’Auchan!) Voici la proposition. Un stage de deux mois payé par Pôle Emploi, puis une “formation” interne chez Auchan sur quatre ou cinq mois. Si on réussi la “formation”, Auchan appellera, peut-être, par la suite pour un contrat de travail. Vu la tête de la candidate, la dame qui menait l’entretien a demandé si ce n’était pas ce qu’elle avait attendu. Réponse “Non, je cherche un travail pas une formation.” - Je n’ai pas trouvé de site valable, mais je soupçonne que la formation est financé par l’état, du moins en partie. (bénéfice net du groupe Auchan en 2011, 857 million d’euros) (Auchan a aussi été condamné en 2012 pour avoir diminué les salaires et actuellement il y a une menace de grève de vendeurs en électroménager pour cause du même délit. (Qu’est-ce qu’ils croient, ces travailleurs, que le bénéfice du groupe et la fortune de Mulliez augmentent par magie? Faut réfléchir dur pour trouver une nouvelle idée d’appauvrissement de ces employés)
C - La formation initiale. En France il n’y a presque pas de formation en alternance, à la différence de l’Allemagne. Et pour cause. Un patron qui forme son personnel doit investir de l’argent (horreur), en plus il ne pourrait plus se plaindre de ces jeunes que l’état a formé. D’abord, le manque de formations appropriées est la faute de l’état, c’est l’ensemble du pays qui finance la formation, et le top, sous prétexte d’un manque de qualification, on pourra embaucher au salaire minimum.

Avez-vous entendu du vote des Suisses contre les très hauts salaires des patrons? Ecoutez le billet de Hubert Huertas de ce lundi (Horreur ! Les Suisses vont planquer leurs sous en France)

.

Publié dans Travail

Commenter cet article