Sucre, aspartame et saccharine

Publié le par Oui-mais

Je ne suis pas fan des produits très / trop sucrés. Donc, je ne me gave pas de gâteaux. Pas non plus d’autres sucreries. Ma liste des “j’aime pas” est très longue.

Toutefois, si j’ai le choix entre du vrai sucre et un édulcorant je choisi toujours le sucre.
La source première était mon aversion au goût de la saccharine. Pendant les années 1980 beaucoup de producteurs de rollmops et de hareng à la crème y ont ajouté de la saccharine et je n’ai plus pu en acheter. Entre temps j’en ai repris, parce que j’avais constaté que cette mauvaise habitude avait été abandonnée. Malheureusement je dois reprendre l’étude approfondie des étiquettes. En effet, après avoir goûté un rollmops il y a une semaine (Vitakrone, produit en Pologne) je lui ai trouvé un arrière-goût désagréable et suite à la lecture des ingrédients j’ai constaté la présence de la saccharine tant détestée.

Ma croisade contre l’aspartame est plus récente et date du moment où beaucoup de boissons ont mis ce produit au lieu du sucre avec un argument “bon pour la santé”. Je n’y crois pas, mais seule une connaissance qui travaillait dans la chimie me soutenait. A force j’ai amélioré mon argumentaire. D’abords au niveau personnel, en disant “si je bois un coca après une journée de sport intensive je veux le caféine ET le sucre qu’il contient”. Puis face à l’augmentation des personnes diabétiques je me suis dit qu’il doit y avoir un lien. Car le goût sucré de l’aspartame donne l’information au corps qu’il y a du sucre qui arrive et qu’il faut digérer, or c’est du faux sucre et le corps tourne à vide. Il y a forcément un dérèglement si cela se reproduit fréquemment. Une étude de l’inserm prouve que mon sentiment était exact. Si l’on boit 1,5 l de soda sucré par semaine le risque de diabète est augmenté, mais la même quantité de soda avec édulcorant augmente le risque encore plus, d’un facteur  2,3. (source Que Choisir mars 2013, no 512, p. 9)
L’étude a été repris par de très nombreux sites, vous pouvez lire l’article et les commentaire dans le “Quotidien du médecin

Pour les gens comme moi qui cherchent toujours la source là voici
Guy Fagherazzi, Alice Vilier, Daniela Saes Sartorelli, Martin Lajous, Beverley Balkau, and Françoise Clavel-Chapelon
Consumption of artificially and sugar-sweetened beverages and incident type 2 diabetes in the Etude Epidémiologique auprès des femmes de la Mutuelle Générale de l'Education Nationale–European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition cohort Am J Clin Nutr March 2013 97: 3 517-523; First published online January 30, 2013. doi:10.3945/ajcn.112.050997
il y a un abstract (anglais) pour lire l’article complet, toujours en anglais, il faut être abonné.

Publié dans consommation

Commenter cet article