Pole emploi, le flicage du “postuler en ligne

Publié le par Oui-mais

Quand on cherche un emploi, on peut se créer un espace personnel sur le site de Pôle Emploi. Si j’ai bien compris cela permet de recevoir automatiquement les offres correspondantes à l’emploi recherché. Puis on peut postuler en ligne.
Il y a trois ans, j’ai essayé et abandonné car, à l’époque, il fallait être joignable par téléphone au moins quatre heures d'affiler. Comme j’avais déjà aperçu l’adresse de l’offre d’emploi qui m’intéressait, j’ai abandonné l’inscription. Je n’ai pas de téléphone portable, avec 400 € par mois il est hors de question que j’achète un tel engin - je n’ai pas l’utilité étant à la maison. Mais si pole emploi pense que je reste planté devant le téléphone et ne sors même plus pour acheter à manger ils se trompent. Puis j’avais la désagréable sensation que le but était de contrôler mes démarches, les offres regardées, les candidatures envoyées. Maintenant, il y a de plus en plus d’offres sans adresse - on est invité de faire une télécandidature “tellement plus simple”. Mais j’aime bien savoir en avance qui je contacte - l’employeur potentiel? Dans ce cas je suis prête à postuler même si mon profile ne correspond pas à cent pour cent à l’offre. Par contre, si l’offre est traité par pole emploi, si l’exigence est par exemple “trois ans sur un poste similaire” et je ne justifie que de deux ans, inutile d’écrire, la candidature est éliminé de suite. En plus j’ai l’impression désagréable que le but de Pôle Emploi est d’obliger tout les chômeurs à utiliser la télécandidature. Comme cela on ne les voient plus dans l’agence et peut les surveiller et à l’occasion radier, par exemple pour non venu à une convocation envoyé par courriel - et si l’ordinateur ou l’accès à internet est en panne, tant pis pour vous.

Il y a quelques jours j’ai rencontré une connaissance que je n’avais pas vu depuis 2008. A l’époque elle avait un contrat de travail à mi-temps. Avec un enfant handicapé à charge elle ne peut pas faire plus. Entre temps elle a été licencié et a divorcé et pour arranger le tout elle a 50 ans. (Plus de 60 % des personnes de 50 ans et plus sont au chômage, à 57 ans le taux monte à 86,8 % (source: Intérêts Privés, oct 2012, p.10)

Comme elle habite à la campagne elle trouve le système de l’espace personnel et de télécandidature pratique. En théorie. La pratique est toute autre. En effet, elle se demande comment fonctionne le service. Elle a sélectionné de vouloir recevoir les offres pour un poste de secrétariat à mi-temps en Dordogne sans connaissances de langues étrangères et on lui envoie des offres d’emploi partout en France souvent avec des mentions du genre “anglais exigé” “anglais et espagnol parlé et écrit exigés”. Elle est démoralisée et vit du RSA. Par contre le côté flicage ne la dérange pas. Pourtant il s’agit d’une réalité avec des conséquences inquiétantes, comme le prouve un article dans Actuchomage - voici un extrait

 

"Le suivi 100% web : Il s’adresse aux demandeurs d’emploi volontaires pour cet accompagnement. Ils auront accès à un suivi totalement dématérialisé (page 17 du Plan). Ces demandeurs d’emploi ne seront pas ou très peu reçus en agence mais, par contre, le suivi de leur recherche se fera par le web. Tous les contacts, quel que soit le canal utilisé (web, Tablet, Iphone…) seront tracés dans le dossier (espace personnel) du demandeur d’emploi, ce qui permettra notamment leur consultation et l’accès à l’historique des contacts avec Pôle emploi (page 11 du Plan). Autrement dit, Pôle emploi s’apprête à espionner la recherche d’emploi de tous ses usagers qui seront en suivi web. Afin, bien évidemment, de radier et de faire baisser les chiffres."

Publié dans Travail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

recherche d offres d emploi 28/11/2012 17:24

Ce blog est très riche des infos!!