Entretien annuel d’une chaudière à gaz - que faut-il contrôler?

Publié le par Oui-mais

Nous possédons depuis des décennies des chauffes-eaux et chaudières au gaz et depuis toujours nous avons le même chauffagiste. Il n’a jamais trouvé utile de faire une vérification annuelle. Si je lui en parle, il demande en retour “pour quoi faire?”
Donc quand j’ai fait changé un chauffe-eau dans un appartement en ville, je n’ai pas essayé de trouver un chauffagiste pour l’entretien annuel. En plus j’avais entendu de certain “professionnels” qui viennent, ne font rien et repartent avec un chèque d’au moins cent à deux cents euros.
Cette semaine j’ai fait installé un chauffage au gaz à condensation. J’ai donc le mode d’emploi. Voici ce qu’il dit concernant le contrôle annuel:
“Pour assurer une efficacité optimale à la chaudière, il faut effectuer les contrôles suivants une fois par an :
contrôle de l’aspect et de l’étanchéité des joints du circuit de gaz et du circuit de combustion ;
contrôle de l’état et de la position des électrodes d’allumage et de détection de la flamme;
contrôle de l’état du brûleur et de sa fixation ;
contrôle de la  présence d’éventuelles impureté à l’intérieur de la chambre de combustion; Pour ce faire: utiliser un aspirateur ;
contrôle de la pression de l’installation de chauffage ;
contrôle de la pression du vase d’expansion ;
contrôle du bon fonctionnement du ventilateur ;
contrôle de la présence d’éventuelles obstructions dans les conduits d’évacuation et d’aspiration ;
chaudières équipées de ballon : si présente, contrôle de l’intégrité de l’anode de magnésium ;
pour les chaudières à condensation : contrôle de la présence d’éventuelles impuretés à l’intérieur du siphon.

Mon chauffagiste habituel a contrôlé l’année dernière dans une installation la pression du vase d’expansion, suite à ma plainte d’un mauvais fonctionnement. J’ai éteint ce même chauffage il y a trois semaines malgré le froid, parce qu’en dessous il y avait une grande flaque d’eau. Le “professionnel” a contrôlé - et juste resserré le joint, qui a entre temps presque quinze ans. Il faudra le relancer pour qu’il le change.
Bien sûr, en principe, je peux changer de chauffagiste. Seulement, après consultation des pages jaunes, j’ai l’impression que chauffagiste est un métier en voie de disparition. Ici, à la campagne il n’y en a presque plus.

Pourquoi je veux une installation contrôlée ?

Simple - c’est une obligation depuis 2009. (source)
Alors, pourquoi les artisans ne se précipitent pas de le faire, et s’il le font c’est de l’à peu près? Tout aussi simple : Il n’y a aucune sanction en cas de non respect de la réglementation. (source)
Pourquoi vérifier l’installation quand même ? A cause du monoxyde de carbone (CO) -un gaz inodore, très toxique qui se forme en cas de combustion incomplète. (Les détecteurs de fumée ne détectent pas le monoxyde de carbone! Voir l’article de Que Choisir). La deuxième raison : un chauffage bien réglé fonctionne mieux et consomme moins d’énergie pour le même rendement. - Encore faut-il trouver un artisan qui sait faire ces réglages.

L’illustration entre professionnel lambda et professionnel doué pour les réglages : Il y a trente ans, mes parents avaient un chauffage au fuel qui s’arrêtait de temps en temps. Notre chauffagiste habituel avait déclaré que c’était normal, il suffisait d’ouvrir une porte du chauffage enlevé à un endroit la suie accumulé et relancé l’installation. J’ai régulièrement fait comme on m’avait dit. Un jour, mon père en avait marre du chauffage qui s’arrêtait et a appelé un autre chauffagiste. Ce dernier a réglé correctement l’installation et le chauffage ne s’est plus arrêté pour cause d’encrassement!

Publié dans consommation

Commenter cet article