Choix d’un chauffage central

Publié le par Oui-mais

Un chauffage central a de grands avantages. Peu d’entretien et il y a toujours une température constante. Quand on installe un chauffage central dans une maison existante, il faut étudier les données particulières, les travaux à faire et leur coût.

Nous nous sommes toujours chauffés au bois, seul les salles de bains avaient des chauffages au gaz à ventouse, car excentrés. Quand ces chauffages ont lâché il fallait les remplacer, parce qu’un chauffage d’appoint ne peut être autre chose que ce que son nom indique. Remettre les mêmes modèles de chauffage aurait été très cher (je crois sans installation et hors taxes il fallait compter presque huit cents euros pièce). Dans notre cas, le moins cher était un chauffage central au gaz, bien que le propane soit de plus en plus cher. Mais les autres possibilités (bois, fuel) demandaient la construction d’un lieu de stockage, et je ne voulais pas de radiateurs électriques.

D’abord il fallait convaincre le chauffagiste que je voulais un chauffage à condensation, et pas basse température, il conseillait ce dernier car moins cher à l’achat, mais aussi avec moins de rendement.
Une fois le chauffage installé, début décembre, l’installateur s’est aperçu que le modèle était livré sans thermostat extérieur, donc pendant une semaine le chauffage tournait au hasard. Aucune idée comment il s’allumait. Avec la sonde extérieur le chauffage tenait compte de la température extérieur. Quand il faisait plus froid il tournait plus, mais impossible de régler une température différente pour la journée et la nuit. Seul solution: couper le chauffage le soir, ce qui est plus facile que de régler deux fois par jour la température.
J’avais pensé avoir dit dès le début que je voulais un thermostat intérieur, mais peut-être pas. Du coup il fallait le commander à la fin de l’installation. D’abord le fournisseur parlait d’une semaine de livraison, puis deux, finalement il a mis un mois et demi pour fournir la pièce. (Je le soupçonne d’avoir demandé la fabrication en Chine et que le bateau était sur le point de couler ) Une fois installé, il fallait quelques jours de réglage. Il faut dire que le mode d’emploi est assez obscur et c’est seulement un jour ou le chauffage ne s’est plus rallumé le matin que j’ai réalisé que l’affichage a des symboles qui ont des significations différentes suivant le menu qu’on utilise - et si l’on quitte tout, il signifie “manuel” malgré l’horloge jour-nuit. Il faut faire apparaître le mot “auto”.
Depuis je suis très contente avec le chauffage. La nuit est réglé sur 17°, la journée sur 19°. (Il faut testé, en effet, chez nous même s’il fait froid la nuit, de toute façon la température ne baisse pas en-dessous.) La semaine où nous avions 12° le matin à l’extérieur et encore pratiquement 19° à l’intérieur, le chauffage ne s’est pas allumé du tout. Quand il faisait plus froid le matin, il tournait pendant trois, quatre heures puis s’éteignait - et depuis qu’il refait si froid, il s’est rallumé et tourne.

Nous avons toujours nos poêles à bois et l’un des deux tourne tous les jours. D’abord, parce que cela permet d’économiser du gaz, qui dans notre région est beaucoup plus cher que du bois de chauffage. En plus la chaleur d’un feu de bois est plus agréable que le chauffage central, qui produit une chaleur “froide”. Une pièce avec 20° C chauffé au bois est chaude, la pièce à côté affiche également 20° pourtant on a l’impression qu’il y fait plus froid. Il paraît que c’est une question de taux d’humidité.

Publié dans consommation

Commenter cet article