Repas de Noël bas de gamme

Publié le par Oui-mais

Comme je l'ai déjà écrit j'ai le « plaisir » de manger dans une cantine d'école primaire livré par une entreprise appartenant à Elior. Il y a deux semaines l'entreprise a fait une enquête de satisfaction auprès des élèves une représentante de la boite a pris soin de les aider à remplir le questionnaire. On ne m'a pas demandé à moi, parce qu'on part du principe que je peux manger ailleurs si leur cuisine ne me plait pas. Dans l'absolu ils ont raison, je pourrais me préparer quelque chose à la maison et le réchauffer dans le micro-onde. Je n'ai tout simplement pas envie ! Je pourrais acheter quelque chose chez le traiteur, mais cela revient plus cher et n'est pas forcément meilleur. En plus je ne pourrais pas déduire l'achat des repas aux impôts, vu qu'il y a une cantine.

Les repas de la semaine avec le menu de Noël

Lundi : Duo de carottes et navets sauce ail, Hoki pané et son citron, purée, fondu Président, compote de fruit mélangés

Commentaire : Je n'ai pas vu le citron et la pane était si dur qu'il fallait un couteau pour atteindre le poisson. Passons sur le goût du Hoki, le seul mérite de cette espèce est son petit prix. Fondu président c'est la même chose que la Vache qui rit, la compote était préemballée.

Mardi : Soupe de légumes mixés, cassoulet toulousain, Edam, entremets à la vanille.

Commentaire : la seule chose qu'on puisse dire du cassoulet, c'est que la viande n'était pas mélangée d'office avec les haricots. L’entremets à la vanille est dans un pot style flan tradition, industriel (cela va sans dire), mais s'il s'appelle « entremet » c'est qu'on n'a pas seulement pris de l'arôme artificiel, mais aussi économisé sur le lait. Par contre on y a ajouté de la lactose qui donne une consistance crémeuse au produit, renforce le goût et la couleur.

Jeudi : Affiché comme entrée pain de maquereau à la tomate, servi : la même soupe que le mardi, spaghetti à la bolognaise, camembert, salade de fruit maison.

Commentaire : On ne peut pas faire beaucoup d'erreurs en servant des spaghetti, la salade de fruit contenait des morceaux de pamplemousse, de la pomme etc.

Vendredi : Menu de Noël soit des tartines de fêtes, crépinettes aux cèpes, purée de patate douce (maison), buche de noël (maison), chocolat de Noël.

J'ai fait un tour sur Wikipédia pour savoir ce qu'est une crépinette.

Commentaire : les tartines étaient deux triangles de pain de mie grillés tout flasques, avec soit une préparation au thon soit du foie. J'ai préféré le thon. La crépinette : de la chair à saucisse pure (je déteste les préparations de chair à saucisse de ma région), la purée avec un goût de … purée. Dans la sauce aux cèpes, j'ai effectivement trouvé un petit morceau de champignon. La buche de noël : une tranche de gâteau roulé rempli d'une préparation de chocolat au goût des desserts chocolatés industriels bas de gamme. Et mon chocolat avait des grandes oreilles, certainement un père Noël déguisé.

 

  L'ensemble du menu "de fête"

Admirez le chocolat de Noël!

Publié dans Cuisine

Commenter cet article