Où est le Périgord vert?

Publié le par Oui-mais

Sur les cartes touristiques de la Dordogne le département est divisé en quatre couleurs: le Périgord noir, blanc, vert et pourpre.

Aucun des dictionnaires et des encyclopédies papier consultés à une entrée Périgord vert. Le dictionnaire topographique d'Alexis de Gourgues, paru en 1875 connaît le Périgord blanc ou Haut Périgord et le Périgord noir ou Bas Périgord aussi appelé Sarladais. En fait, ces deux régions correspondent aux deux évêchés Périgueux et Sarlat. Ce dernier existait entre 1317 et 1801. Si aucune ville au nord de Périgueux est mentionné c'est que cette partie du département actuelle ne faisait pas toujours partie de l'ancienne entité Périgord. Si le Nontronnais était rattaché à la jurisprudence civile de Périgueux et Bordeaux, il dépendait de la diocèse de Limoges et parfois aussi d'Angoulême.

Jusqu'à la Révolution française le Nontronnais était un archiprêtré de la diocèse de Limoges. La majeure partie des paroisses devinrent alors des communes de la Dordogne. D'autres, comme Feuillade, furent rattachées à la Charente.

Si beaucoup d'habitants de la ville de Nontron sont convaincus que « nontronnais » est exclusivement le gentilé des habitants de cette ville, c'est faux. Le Nontronnais c'est également tout le territoire autour de la ville dans les limites de l'ancien archiprêtré. Mais depuis les années 1970/1980 le nontronnais a été supplanté par le Périgord Vert. Ce nouveau nom a vite été adopté par la population. Probablement parce qu'il est plus parlant, plus coloré. Il faut dire que la verdure du paysage saute aux yeux des visiteurs. Maintenant on trouve l'ajout « en Périgord Vert » un peut partout.

Le problème du terme Périgord vert, c'est son manque de précision. Si tout le monde semble d'accord pour dire que le Nontronnais est en Périgord vert et que les territoires de Jumilhac et Thiviers en font partie – ce qui reviendrait à dire que le Périgord vert correspond à la partie du Parc naturelle régional Périgord-Limousin qui se trouve dans le département de la Dordogne. D'autres étendent le terme au Ribéracois, à Bourdeille et même à la Roche-Chalais. Pour avoir travaillé dans ces parties de la Dordogne, je peux assurer que le territoire n'a aucune ressemblance géographique avec le Périgord vert et peu d'autres liens. (Pour l'anecdote : Pour aller de Javerlhac à la Roche-Chalais il est fortement conseillé de prendre la route par Marthon et Villebois-Valette en Charente qui est bien droite et surtout pas celle via Mareuil et Ribérac, sauf si vous adorer les virages.

Les termes Périgord noir, blanc, vert et pourpre (invention de l'industrie touristique pour le Bergeracois) ne sont connu que par les habitants de la Dordogne et des départements limitrophes. Les gens des autres départements français et les étrangers ne connaissent que la Dordogne – et encore ….

Publié dans Culture, Dordogne

Commenter cet article