Les engagements - limités - d'EDF

Publié le par Oui-mais

Je viens de recevoir ma facture d'EDF. Leur lettre d'information jointe rappelais les engagements. Après lecture je résume: nous nous engageons de ne pas vous harceler au moindre retard de paiement, nous sommes une entreprise respectueuse du client et honnête.

Premièrement je constate qu'à aucun moment EDF s'engage à me garantir un accès régulier à l'électricité. Quand je l'ai mentionné devant des amis, la réponse était immédiate: ça, c'est du ressort d'ERDF, d'EDF. Argument facile. Je paie pour l'électricité et c'est EDF qui encaisse l'argent qui doit s'occuper du bon fonctionnement de la livraison.

Mais dans certaines régions de la France il y a beaucoup de coupures de courant.Le hitparade de 2012: Dordogne 183 minutes, Haute-Loire 189 minutes et le top du top l'Ardèche avec 242 minutes! De l'autre côté il y a ceux qui n'ont que 34 minutes de coupures dans l'année (je n'ai pas trouvé les données pour Paris.

(Source : ERDF)

Pour revenir aux engagements d'EDF envers les clients: dans leur lettre l'entreprise oublie une information capitale concernant les étourdis qui oublient de payer et ceux qui n'ont plus l'argent de payer leurs factures d'électricité. L'information se trouve non pas sur la facture mais sur la troisième page intitulé "évolution de votre consommation en kWh". En grand une graphique et en tout petit en-dessous

"De plus, conformément aux conditions générales de vente, à défaut de paiement intégral dans le délai prévu pour leur règlement, les sommes dues seront majorées de plein droit de pénalités de retard calculées sur la base d'une fois et demie le taux d'intérêt légal appliqué au montant de la créance TTC. Le montant de ces pénalités ne peut être inférieur à 7,50 euros TTC."

Il est vrai que le taux légal est dérisoire

"Le taux de l'intérêt légal est fixé à 0,04 % pour l'année 2014." (décret)

On ne gagne vraiment pas assez d'argent en appliquant la loi et il est donc indispensable d'instaurer une somme minimale - tout comme le font les banques.

Publié dans consommation

Commenter cet article