Repas de Noël dans une cantine scolaire

Publié le par Oui-mais

Je sais, je ne suis pas obligée de manger avec les enfants de l’école primaire à la cantine scolaire. D’ailleurs, en rigolant, des collègues se sont exclamés: “Tu manges à la cantine, tu veux t’empoisonner?”

Je mange à la cantine par fainéantise. Je n’ai pas envie de perdre la moitié de ma pause sur la route, je n’ai pas envie de me préparer un repas en avance et de le réchauffer dans le micro-onde, et je déteste les sandwichs.

Ce n’est pas la première fois que je mange dans une cantine scolaire, mais d’habitude c’était de meilleure qualité. Le repas est livré par une cantine centrale à un quart d’heure de voiture. L’argument en faveur des cantines centralisées : baisse des coûts pour une qualité égale ou supérieure qu’une cantine indépendante pourrait le faire, garanti d’hygiène (sécurité sanitaire), sécurité du travail.

Voici la réalité: Autrefois, il y avait des frites au moins une fois toutes les deux semaines. Maintenant une fois en sept semaines. (Ce n’est pas que c’est très bon pour la santé - trop gras - c’est un constat.) Baisse du rapport qualité / prix.

Exemple Le menu de Noël du jeudi 19 décembre:

Entrée: “mousse de fois gras” (aspect et goût d’un pâté de foie ordinaire),

Plat principale: de la viande en sauce, probablement du poulet en lamelles avec comme légumes haricots verts et fèves,

Fromage: le grand luxe :) au choix bleu ou camembert

Dessert: bûche “au chocolat”, - goût beurgh - c’est à dire un goût de mauvaise graisse (“du bon beurre”!). Heureusement, qu’il restait du gâteau près de la cafetière pour oublier le goût.

Comme hier c’était le grand luxe (du moins c’est ce que le le gestionnaire doit s’imaginer) aujourd’hui ceinture.

Entrée: potage aux legumes

Plat principal: riz cantonnais au riz cantonnais "maison" (j’allais oublié se détail important).

Fromage: une part de “petit frais” Président (il y a des semaines où nous avons 3 fois un fromage “kiri”, juste le nom du fabricant change - et donc l’intitulé sur le menu). Dessert: une mandarine.

Bon appétit.

P.S. J'ai appris ce que les enfants dans un village avec sa propre cuisine ont eu à manger: salade de gesier, magret de canard, fagots de légumes, buche - un repas digne du Périgord.

P.P.S. La cuisine centrale aussi est dans le Périgord, à Brantome!

Publié dans Cuisine, consommation

Commenter cet article

Flo 07/12/2015 15:40

Chaque année, les enfants scolarisés à Echirolles ont eu droit à un repas spécial en fin d'année. Comme dans la majorité des communes, les enfants scolarisés ont leur repas de Noël. Hors cette année, ce repas a été supprimé pour raison budgétaire. Signons cette pétition http://www.mesopinions.com/petition/enfants/suppression-repas-noel-cantines-scolaires-echirolles/17248 pour que ce repas soit rendu aux enfants !